Comment perdre du poids rapidement avec des recettes de smoothies verts

Lorsqu'on parle de promouvoir une perte de poids rapide, les gens ont tendance à passer directement au jus purifie et aux détox spéciaux – qui, bien qu'ils aient la capacité de causer une perte de poids rapide, peuvent même avoir un impact négatif sur la santé en limitant notre consommation de vitamines et de minéraux essentiels.

Mais heureusement pour nous, il existe une alternative incroyable.

Smoothies verts.

Bien qu’ils aient l’air un peu différent (Certains suggéreraient qu’une boisson verte brillante n’est pas si attrayante… ils se trompent bien sûr.!), les smoothies verts ont pris d'assaut l'industrie de la santé et du fitness ces derniers temps, enregistrant un énorme regain de popularité en raison de leur capacité à favoriser la perte de poids sans réduire notre consommation de nutriments essentiels.

Smoothies verts sont une alternative incroyable aux boissons plus traditionnelles de purification et de désintoxication, car elles regorgent de vitamines et de minéraux essentiels, contiennent une quantité énorme de fibres et ont un contenu énergétique relativement faible.

Il est recommandé que les smoothies verts remplacent 1 à 2 repas par jour pour favoriser une perte de poids optimale. Ce faisant, nous pouvons entraîner une réduction importante de la quantité totale d'énergie que nous consommons au jour le jour, ce qui entraînerait un déficit énergétique important et une perte de poids ultérieure.

En mettant en œuvre les étapes suivantes, vous pouvez créer un smoothie vert pouvant entraîner des effets durables et durables. en bonne santé perte de poids, qui est à la fois plein de nutriments essentiels ET faible en énergie.

recettes de smoothie vert

Commencez votre smoothie vert avec des laits à base d’eau végétale

Il est préférable de préparer la base de votre smoothie avec de l’eau, ou pour ceux d’entre nous qui aimons une texture plus crémeuse, des laits à base de plantes (pensez au lait de coco ou au lait d’amande). Chacune d’elles offre un contenu énergétique relativement faible (l'eau en particulier… évidemment).

Les produits laitiers plus traditionnels tels que le lait et le yogourt doivent être évités car ils ont généralement une teneur en énergie très élevée, tout en contenant une abondance de sucre et d'autres additifs. (1).

Ajouter une petite portion de graisse santé

Bien que la graisse soit incontestablement riche en énergie, une petite portion de graisses saines (ceux pleins d'acides gras monoinsaturés) peuvent à la fois améliorer la santé et le fonctionnement des cellules, tout en provoquant une légère augmentation de la décomposition des graisses en énergie (2) – qui peut contribuer à la perte de poids spécifique de graisse au fil du temps.

Je recommande d’inclure une petite portion d’avocat, ou une cuillerée de graines de chia, de graines de lin ou même de noix de coco fraîche.

Il est important de réaliser que j'ai dit petite portion plusieurs fois – c’est parce que c’est essentiel que nous limitons la quantité absolue de graisse dans notre smoothie. Même si une petite quantité peut favoriser le métabolisme des graisses, il est important de noter que ces graisses ont la plus haute teneur en énergie de tous les macronutriments et qu'elles peuvent donc entraîner un gain de poids si elles sont consommées en abondance.

Sucrer notre smoothie avec des fruits

L'ajout de fruits délicieux comme les bananes, les pommes, les mangues, les raisins et le melon augmentera la douceur de notre smoothie sans l'ajout de mauvais sucres transformés. Il est important de noter que ces fruits sont bénéfiques car ils ont une très faible teneur en énergie, tout en apportant une grande quantité de vitamines et de minéraux.

Les édulcorants traditionnels tels que les sirops et le sucre doivent être évités comme la peste, car ils fournissent beaucoup d’énergie et ont une valeur nutritionnelle nulle.

Terminer avec de la poudre de protéine

L'ajout de protéines en poudre peut apporter beaucoup de valeur dans un smoothie de cette nature. En augmentant la teneur en protéines du repas, nous augmentons notre satisfaction après ce repas (comme protéine offre la plus grande satiété de tous les macronutriments). Cela réduit les envies de faim tout au long de la journée, nous rendant moins enclins à grignoter des aliments malsains, réduisant ainsi notre apport énergétique quotidien et entraînant une perte de poids ultérieure. (3).

De plus, les protéines ont l'effet thermique le plus élevé des aliments (ou TEF en abrégé) (3). TEF décrit la quantité d'énergie nécessaire pour décomposer et digérer les aliments que nous mangeons. En augmentant la teneur en protéines de notre shake, nous augmentons l'énergie nécessaire pour décomposer cet aliment, ce qui entraîne une dépense énergétique quotidienne accrue.

Pour cette étape, nous pouvons utiliser soit la laiterie (pensez lactosérum ou caséine) ou à base de plantes (pense pois) protéines en poudre car ils ont une faible teneur en énergie et une teneur élevée en protéines, ce qui les rend parfaits pour ce type de smoothie.

Une note sur les aliments frais

Une chose importante à mentionner est que lorsque nous préparons nos smoothies verts, les produits frais sont toujours ce qu’il ya de mieux. Nous devrions nous en tenir aux fruits, aux légumes et aux graisses frais, plutôt qu’à leurs substituts en conserve ou emballés.

Les fruits frais offrent une bien meilleure valeur nutritive, une teneur en énergie moindre et, à mon avis, une bien meilleure saveur – et en tant que telle, ils devraient être prioritaires par rapport à tout le reste.

Mettre tous ensemble

Maintenant que nous savons comment préparer notre smoothie, il est temps de tout mettre ensemble. Ici, je vais vous présenter certaines de mes recettes de smoothies vertes préférées pour favoriser la perte de poids (bien que n’ayez pas peur d’expérimenter et de créer vos propres expériences – c’est sans doute la meilleure partie!).

Smoothie vert pomme-vanille

8 onces d'eau
1 cuillère à soupe de purée de noix de coco
2 pommes Fuji (évidées)
1 cuillère à soupe de poudre de protéine vanille

Smoothie vert aux fruits et aux baies

8 onces d'eau de coco
¼ d'avocat
1 banane
1 tasse de baies bleues
1 cuillère à soupe de cacao en poudre
(facultatif) 1 cuillère à soupe de poudre de protéine de chocolat

Smoothie Vert Chia Banane Aux Amandes

8 onces de lait d'amande
1 cuillère à soupe de graines de chia
2 bananes
1 cuillère à soupe de protéines de vanille en poudre

Résumé

En résumé, les smoothies verts constituent un moyen fantastique de favoriser une perte de poids rapide lorsqu'ils sont utilisés efficacement. En remplaçant 1 à 2 de nos repas quotidiens par un smoothie vert sain, nous pouvons entraîner une réduction importante de notre apport énergétique quotidien, tout en maintenant un apport élevé en vitamines et en minéraux.

Cela peut conduire à une perte de poids rapide sans pour autant les effets négatifs sur la santé associés à des détox plus traditionnels et nettoie.

En veillant à utiliser une petite portion de graisse, de protéines supplémentaires et de fruits et légumes frais, nous pouvons optimiser la qualité, le goût et l'efficacité de nos smoothies verts, ce qui conduit à une perte de poids durable et saine.

Sources

  1. Güven, M. et O. B. Karaca. «Les effets de la variation de la teneur en sucre et de la concentration des fruits sur les propriétés physiques des yogourts glacés à la vanille et à la crème de fruits». Journal international de la technologie laitière 55,1 (2002): 27-31. Consulté à: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1046/j.1471-0307.2002.00034.x/full
  2. Parker, Barbara et al. "Effet d'un régime amaigrissant riche en protéines et en graisses mono-insaturées sur le contrôle glycémique et les niveaux de lipides dans le diabète de type 2." Traitements diabétiques 25,3 (2002): 425 à 430. Consulté à: http://care.diabetesjournals.org/content/25/3/425.short
  3. Halton, Thomas L. et Frank B. Hu. "Les effets des régimes riches en protéines sur la thermogenèse, la satiété et la perte de poids: un examen critique." Journal de l'American College of Nutrition 23,5 (2004): 373-385. Consulté à: http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/07315724.2004.10719381

sauvegarder